Née de la réflexion autour de la dématérialisation rendue possible par les nouvelles sources lumineuses à LED, cette lampe reprend les codes formels de l’abat-jour. Son dessin se réduit néanmoins à la structure tubulaire qui soutenait autrefois l’abat-jour.Ce faisant, la lampe ouvre un jeu de perspectives et devient un lieu où peuvent s'organiser des échanges, le moment d'un passage.
La lampe peut en effet être traversée par d'autres objets - un vase, une plante, une statuette - autant d'éléments qui modifient l'intensité de la source lumineuse en la captant, qui la qualifient dans le même temps.La lampe se détermine désormais autant par la variété des jeux d'ombre qu'elle permet, de manière autonome ou en relation avec un objet ajouté, que par la clarté qu'elle répand.

Edition Galerie Gosserez limitée à 12 exemplaires + 1 prototype